back-home meditation-clinique

La méditation à La Clinique Château du Tremblay

Par Katleen Vansteenkiste, thérapeute psycho-corporelle

Le mot méditer a plusieurs sens ou compréhension : songer à quelque chose ou se soumettre à une longue réflexion. La racine du mot latin medior signifie quant à lui soigner.

Les différents courants religieux ou philosophiques à travers le monde ont abordé la méditation.

La taoisme : le tao ou do peut signifier la voie, le chemin ou la direction. Il inspire différentes pratiques méditatives tels les arts martiaux, le tai-chi ou gi-gong. C’est le lien corps-esprit.

Le bouddhisme : il propose de remédier à la souffrance humaine par une meilleure connaissance de soi et par la pratique de règles simples et universelles telles la compassion, le non-jugement, etc.

L’hindouisme : il s’épanouit à travers différents systèmes philosophiques tel le yoga. Tout comme les arts martiaux, le yoga propose une réunification corps-esprit par les postures ou mouvements associés au souffle. Il s’agit d’être à l’écoute de son for intérieur, d’entrer en contact avec ses pensées, ses émotions et sensations corporelles.

La méditation laïque ou méditation pleine conscience que nous pratiquons est introduite dans les années 70 par différents psychologues américains tels John Kabatt-Zinn, en France par le psychiatre Christophe ANDRE ou le biologiste moine bouddhiste Mathieu RICARD.

 

Cette technique méditative demande une attention assidue et dépourvue de jugement, d’analyse et de commentaires quant aux sensations corporelles, émotionnelles ou aux pensées qui viennent, évoluent et s’en vont instant après instant. Cette méthode permet de développer une égalité d’humeur, un détachement et de la sérénité face aux évènements du quotidien.

Le but de la méditation est d’améliorer son bien-être personnel et de favoriser le rapport à soi et aux autres. Elle active certaines parties du cerveau, elle apporte plus de plasticité au cerveau, augmente la matière grise, crée plus de connexions neuronales, régule les émotions, améliore la concentration, l’attention et la mémoire.

Elle ne convient pas aux personnes atteintes de troubles psychotiques.