back-home art-therapie-soin

L’Art-thérapie moderne, comme activité thérapeutique

Par Émilie MARNIER, art-thérapeute

L’Art-thérapie moderne est le développement du potentiel artistique d’une personne, à visée thérapeutique et humanitaire. L’AFRATAPEM (Association Française de Recherches et Applications des Techniques Artistiques en Pédagogie et Médecine), école d’Art-thérapie de Tours, créée en 1976, distingue l’Art-thérapie traditionnelle, qui est une psychothérapie à support artistique. « Alors qu’en Art-thérapie traditionnelle, l’oeuvre vous «parle», en Art-thérapie moderne l’oeuvre vous «touche».» L’Art-thérapie étant une discipline sanitaire et thérapeutique, elle ne peut être exécutée que par un professionnel qualifié: un art-thérapeute. Celui-ci respecte un code de déontologie, «Code de déontologique art-thérapeutique sur la base de la déontologie paramédicale officielle », et agit selon ses connaissances art-thérapeutiques.

L’Art-thérapie moderne s’adresse à toute personne en souffrance morale, physique, sociale, qui cherche à retrouver une qualité de vie, une saveur existentielle, en exploitant son potentiel artistique. Son originalité et sa spécificité permettent d’agir sur les troubles provoqués par les déficits physiques ou socio-relationnels. Cette activité complémentaire des activités médicales et paramédicales est indiquée à un art-thérapeute par un professionnel de la santé : un médecin, un psychiatre, un psychologue, avec un support écrit, telle qu’une ordonnance, faisant apparaître un objectif de soin, pour une personne précise. Elle offre une possibilité d’expression non-verbale encadrée, en travaillant sur l’émotion, la sensibilité et la créativité, en impliquant le corps et en stimulant les facultés mentales au sein d’une même activité. Le but de cette discipline n’est pas de produire et d’expliquer sa production, mais d’arriver à produire et de ressentir l’envie de continuer cette action. En ce sens, la personne peut retrouver un bien-être momentané, via son ressenti physique et psychique, qui peut l’amener à retrouver la bonne santé.

L’art-thérapeute va s’adapter à la personne en respectant sa personnalité et sa sensibilité aux pratiques artistiques; il n’est pas nécessaire de maîtriser une technique pour pouvoir en bénéficier. Il met en place un protocole thérapeutique, un ensemble d’éléments permettant la faisabilité de la prise en charge, avec pour l’élaboration des séances, une stratégie, des moyens organisés et adaptés en vue d’atteindre un objectif en lien avec l’état de base du patient. Cette stratégie peut évoluer en fonction des sites d’action (mécanismes défaillants ou cibles thérapeutiques) et des éléments qui bloquent le site d’action, durant l’opération artistique. L’opération artistique est l’interface entre les mécanismes humains et les mécanismes artistiques.

Au sein de la Clinique du Tremblay, l’Art-thérapie est proposée depuis octobre 2016. L’art- thérapeute à dominante arts-plastiques (le collage, le pastel sec, l’aquarelle, la peinture, la sculpture, la photographie …), et écoute musicale, est présent deux matinées par semaine. Il propose des séances adaptées aux personnes lui étant indiquées, soit individuelles, soit en groupe. La clinique accueillant des personnes souffrant de différentes maladies mentales (addictions, toxicomanies, dépression, troubles bipolaires …), il est nécessaire pour l’art-thérapeute d’avoir un entretien avec la personne indiquée, afin d’orienter ses séances en fonction des possibilités physiques et les facultés mentales de celles-ci. Il élabore alors un protocole thérapeutique avec un objectif général, voir des objectifs intermédiaires et met en place sa stratégie en fonction. Une salle d’activités manuelles est mise à sa disposition. Lorsque le temps le permet, selon la/les personne(s) indiquée(s), la stratégie mise en place, il est possible de pratiquer l’Art-thérapie à l’extérieur, profitant de l’immense parc arboré de la clinique.

Dans l’immédiat, le but principal de ces séances, est que la personne ressente du plaisir à vouloir faire et ensuite à faire, puis à long terme, un bien-être quotidien, en sollicitant la confiance en soi, l’affirmation de soi et l’amour de soi. Ainsi, la confiance en soi se manifeste dans l’implication de la personne dans l’action, guidée par l’art-thérapeute, avec les techniques et le savoir-faire qu’elle acquiert durant la séance. L’amour de soi peut être restauré par la production plastique (but de l’opération artistique), en laissant une trace. La production artistique permet une valorisation de l’estime de soi. Cette production via l’affirmation de soi et la confiance en soi, sert de base à la communication avec l’extérieur ; le pouvoir entraînant de l’Art implique la structure corporelle et le ressenti corporel; l’Art peut aider les personnes à communiquer avec l’extérieur. La production s’inscrit dans le monde de l’Art, d’un point de vue esthétique et humain, puisque l’Art est un acte volontaire humain orienté vers l’esthétique, et que sans l’homme, il n’y a pas d’Art.

Au sein de la clinique, la production artistique crée un lien social avec l’entourage de la personne ; dans la mesure où la personne a été capable de s’exprimer et d’entrer en communication avec l’extérieur, de manière non-verbale par la production esthétique, et parfois verbale par les échanges qu’elle peut faire humainement avec d’autres personnes, voir en tout premier lieu avec l’art-thérapeute. Ceci s’applique aussi avec les autres patients de l’institution, le personnel soignant, et permet alors des échanges humains, constructifs et importants pour son accompagnement thérapeutique.

C’est aussi en ce sens que l’art-thérapeute propose à la personne d’exposer sa production dans l’enceinte de l’établissement. Parfois, la production est aussi le lien lui permettant de retrouver sa place au sein de sa vie familiale et sociale.

(http://art-therapie-tours.net/dictionnaire-de-lart-therapie/)
(http:/ www.art-therapie-tours.net/img/img_divers/repere_metier.pdf)
FORESTIER Richard, Tout savoir sur l’art-thérapie, 6è éd. Paris : Editions Favre, 2009. Introduction, p.10, Modalités de l’Art-thérapie, p.40, Tout savoir sur l’Art-thérapie, 6ème éd, Edition Favre, 2009, p.40-p.172.
Christophe ANDRE et François LELORD, L’estime de soi S’aimer pour mieux vivre avec les autres, Edition Odile Jacob, 2008, p. 21-22.