back-home mouvement entraide et alcool

MOUVEMENTS D’ENTRAIDE ET ALCOOL

Rôle des mouvements d’entraide dans la prise en charge des patients malades alcooliques

Par le Pôle Psychothérapeutique Unité Adulte

L’hospitalisation d’un malade alcoolique est indiquée lorsque le sevrage implique une prise en charge médicalisée et lorsqu’une rupture avec l’environnement dans lequel se fait la consommation est nécessaire. Le projet thérapeutique s’articule autour de 2 grands axes : la collaboration entre le patient et son médecin psychiatre afin de définir ensemble les objectifs de l’hospitalisation (la durée d’hospitalisation, la prise en charge psychologique…) ; et la concrétisation des projets à mettre en œuvre après cette période d’hospitalisation. Pour ce faire, les mouvements d’entraide aux patients malades alcooliques sont des partenaires privilégiés dans l’accompagnement de ces personnes. Au sein de notre établissement nous accueillons l’association Vie Libre qui œuvre dans le champ de l’alcoologie depuis 1953.

Malgré la diversité des origines et des sensibilités des groupes d’entraides (Croix Bleue, Croix d’Or, Alcooliques Anonymes…) ils s’accordent tous pour affirmer le passage obligé par une abstinence totale et définitive de l’alcool. L’abstinence n’étant pas un but en soi mais un préalable indispensable à l’atteinte des objectifs fixés en amont. L’accent est mis sur le mal-être du malade alcoolique afin de l’amener à consolider son état de sobriété, réapprendre de nouveaux gestes, adopter de nouvelles habitudes de vie. Les associations d’entraide jouent aussi un rôle primordial dans la prise de conscience de la maladie et l’accès aux soins. Ils œuvrent auprès de différents publics pour informer et prévenir cette dépendance (jeunes, réunions publiques d’information…).

L’association intervient à raison d’une séance par semaine dans les locaux de la clinique où ils reçoivent les patients en séances individuelles afin d’échanger sur l’issue des soins, les difficultés rencontrées au retour au domicile (l’environnement étant à la fois déclencheur et facteur de rechute dans beaucoup de cas). Ces rencontres avec des personnes qui se sont sorties de la dépendance redonnent de l’espoir aux patients et offrent des modèles d’identification au sein de ce groupe de pairs. Après des années d’isolement et de ruptures relationnelles inhérentes à l’arrêt des consommations la participation à cette association permet de recréer un tissu social ce qui est un élément clé de l’évolution du patient. L’idée est de préparer le retour du patient dans les meilleures conditions possibles et de lui offrir un accompagnement à l’extérieur à travers un parrainage par un membre de l’association (accessible 24h sur 24 afin de répondre au caractère imprévisible et compulsif de l’envie de consommer) et des groupes de parole réguliers. L’association se positionne comme relais vers des indicateurs, des conseils « antidotes » visant le rétablissement de comportements adaptés. L’entourage du patient y trouve également les réponses à ses incertitudes, ses craintes et peut y exprimer ses souffrances.

Les bénévoles sont en majorité d’anciens buveurs qui privilégient une écoute sans jugement afin de faire face au sentiment de culpabilité qui s’installe chez le malade. Ce rapprochement de par l’expérience vécue commune permet de déclencher et/ou consolider un processus de changement dans la vie du patient. Les associations répondent à la problématique du lien rencontrée chez les patients dépendants pour rétablir un lien sécure et offrir un accompagnement pour lutter contre le sentiment de solitude souvent éprouvé par les patients. L’intégration de l’association Vie Libre au sein de notre approche thérapeutique assure une vision systémique de la prise en charge de l’addiction alcoolique.
Références :

Mouvement Vie Libre
Vie Libre Section de Nevers : vielibre.nevers@laposte.net
Traité d’Addictologie (sous la direction de Michel Reynaud)